Forme

Ma relation avec le sport

Toujours dans ma quête du corps qui me plaira, il y a quelques mois, j’ai beaucoup réfléchi à ma façon d’y arriver.

Voyez vous, depuis plusieurs années, j’étais inscrite dans une salle de sport. Ça m’a longtemps convenu, sauf que, dernièrement , je n’en pouvais plus : après mes journées de travail je n’avais plus le courage de me rendre à la salle. De plus, après des années de machines de cardios et de renforcement musculaire, j’étais tout simplement lassée… et les cours collectifs qui m’intéressaient ne convenaient pas à mes horaires.

Bref. Je n’avais plus envie d’aller au sport. Mais je me forçais tout de même, et peu à peu je suis arrivée à saturation.

J’avais l’impression d’être devenue esclave de mes séances de sport.

Il était loin le temps où j’étais en sport étude et que j’étais passionnée de volley et de hand…Que je prenais plaisir au sport…

En réfléchissant à tout ça, et en prenant du recul, j’en suis venue à la conclusion que c’était OK et que je pouvais me désinscrire de la salle, il n’y aurait pas mort d’homme.

Alors bien sur, je ne dis pas que je ne faisais plus du tout de sport après ça :
Tous les midis, à mes pauses déjeuners, je sors marcher. Au quotidien je prend les escaliers systématiquement plutôt que les ascenseurs.

Et puis j’ai passé un pacte avec moi-même :

Faire du sport chez moi lorsque j’en ai envie. Sans pression.

Et depuis, ma conscience et moi-même, allons mieux. Je me moque de passer une semaine sans sport. Et à côté de cela : je reprend plaisir à mes faire séances de sport. Sans doute car j’ai trouvé ce qui me convenait. Parfois de l’aérobic, du core training, des hiits, du stretching, bref des séances variées !

J’ai trouvé un équilibre qui convient à mon rythme de vie. Et c’est bien ça le plus important.

Alors bien sur, chacun aura sa méthode, son propre rythme de vie, et ses propres motivations. Mais, à l’heure où l’on voit partout sur les réseaux sociaux des « fitgirls », je voulais juste faire comprendre à certaine d’entre vous, que ce n’est pas grave de ne pas avoir envie parfois, de perdre sa motivation par moment. Ne perdez pas de vue : vos propres envies, et écoutez votre corps.

Photo de Une

Previous Post

You Might Also Like

1 Commentaire

  • Reply Fizette 11/10/2017 at 9 h 11 min

    Coucou Alice,

    je suis tellement d’accord avec toi, je me suis trop mis la pression dans le sport alors ça m’en a « dégoûtée ». Je suis bien mieux depuis que j’en fais à mon rythme et quand j’en ai envie. Et puis je me force pas à faire telle ou telle séance. Je fais ce qui me convient au moment où ça me convient et ça peut parfois être juste marcher !

    Belle journée à toi !

  • Laisser un commentaire